Bienvenue sur le site officiel du Festival de l'opérette d' Aix-les-Bains (Savoie).
Stallano Thierry Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
26-02-2009

Thierry StallanoAprès avoir obtenu une Médaille d’Or de Trompette & de Formation Musicale au Conservatoire National de Musique de Toulouse, Thierry STALLANO entre à l’Ecole Normale de Musique de PARIS dans la classe de Dominique Rouits. Il obtient en juin 1992 le Diplôme Supérieur de Direction d’Orchestre à l’unanimité et avec les félicitations du jury.

Parallèlement, il est stagiaire de Philippe Nahon à la Rochelle, de Ernst Schelle à Pontarlier, de Dominique Rouits dans le cadre du Festival Bartok à Szombathely (Hongrie), de Kurt Redel & de Lajos Rajter à Orvieto (Italie), de Richard Edlinger à Vienne (Autriche), de Youri Temirkanov  à Sienne (Italie), de Wolfgang Harrer à Budapest (Hongrie), de Jonathan Sternberg à Marienbad (République Tchèque), ainsi que de Pierre Dervaux à Saumur qui lui attribue le Prix de la SPEDIDAM en 1989 et lui décerne, 1er nommé, le Grand Prix International de direction d’orchestre de la “ Fondation Yehudi MENUHIN - Présence de la Musique"
 en Août 1990.

Thierry STALLANO est actuellement Directeur Musical de l’Orchestre Symphonique des Jeunes du pays de Brive . Il a également dirigé de Septembre 1988 à Juin 2002  l’Orchestre d’Harmonie de Toulouse avec lequel il a enregistré   3 disques compacts.

Il est invité à diriger dans le cadre des “Flâneries Musicales d’été “ de Reims l’Orchestre National de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre de chambre de la Radio-Télévision roumaine, l’Orchestre Bohémia de Podebrady (République Tchèque), ainsi que l’Orchestre des Jeunes de toute l’Europe.

 

Thierry StallanoEn 1991, Thierry STALLANO est nommé Lauréat 1991 en direction d’orchestre de la 32ème promotion “RAINIER III de Monaco” de la “Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la VOCATION” et dirige le concert de clôture du stage d’orchestre de la Fondation Yehudi Menuhin à OPAVA (République tchèque) avec Bertrand Walter (Premier violon solo de l’orchestre National de France) &  Laurent Verney (alto solo à l’Opéra de Paris).

En 1994, il assure la direction musicale de l’opérette “Le chanteur de Mexico” de Francis Lopez avec José Todaro dans une production des “Galas Lyriques Européens”, en 1995 il est l’assistant de Amaury du Closel pour la production de “Don Giovanni” de Mozart produit par l’Opéra de chambre de Paris avec le “Sinfonietta de Chambord” .

En 1999 il dirige les représentations  de l’opérette “Valses de Vienne” de Johann Strauss et en 2000 celles du “ Chanteur de Mexico” de Francis Lopez dans une mise en scène de Richard Finell.

Il est également directeur musical adjoint des stages d’orchestre symphonique organisés par l’ADDA de la Haute-Garonne  aux cotés de Stéphane Cardon, chef associé de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse entre 1994 & 2005.

Thierry STALLANO est l’un des chefs invités à diriger le “Concert Final”   (700 musiciens) des  Orchestrades Universelles de Brive-la Gaillarde de 1996 à 2004 et termine 1er  français du “12ème Concours International  de Direction d’orchestre Nicolai Malko ” en dirigeant   “l’Orchestre National de la Radio Danoise” à Copenhague  (Danemark) en Mai 1998.

En Mai 2000 & Octobre 2002, il est invité à diriger les opéras “Faust” de Charles Gounod et “la Traviata” de Verdi à Plovdiv & Bourgas (Bulgarie)

En 2001 il dirige les représentations des opérettes “Valses de Vienne” de Johann Strauss à Cherbourg avec Francis Lorca, "Sissy" de Fritz Kreisler à Mérignac dans une production de la compagnie "Créations CIEL" , la "Veuve joyeuse" de Franz Lehar à Lagny & "la Mascotte" de Edmond Audran à nouveau à Cherbourg.

En 2002, Thierry STALLANO dirige les représentations de l’opéra bouffe "la belle Hélène " d’Offenbach & de l’opérette "Là-haut " de Maurice Yvain au théâtre Impérial de Compiègne avec les "Tournées lyriques de France"  "Princesse Czardas" de Kalman au théâtre de Cherbourg & “La route fleurie” de Francis Lopez à Lagny

En 2003 il dirige l'opérette "Paris Belle époque" à St Etienne, St Cloud, Nantes et à la Halle aux Grains de Toulouse , "L'Auberge du Cheval Blanc" au théâtre de Calais , “Le pays du sourire” de Franz Lehar à Lagny puis "Rêve de valse " de Oscar Straus au Touquet .

Il démarre l’année 2004 en dirigeant l’opérette "la chaste Suzanne"  de Jean Gilbert & "Trois Valses" d’Oscar Straus au théâtre de Calais puis la "Vie Parisienne"   de Jacques Offenbach à Lagny.

En 2005, Thierry STALLANO dirige l’opérette "Les mousquetaires au couvent" au Mans, à Nantes & à Toulouse,  "Andalousie "& "L’amour masqué" au théâtre de Calais puis "Sang Viennois" lors du festival d’été d’opérettes  d’Aix-les-Bains. En Août 2005 il s’envole pour l’Estonie et dirige l’Orchestre National de jeunes musiciens lors de 2 grands shows « Gladiator » consacrés aux musiques de films. On le retrouve enfin à Lagny avec “La belle de Cadix” de Francis Lopez.

En 2006, il dirige la tournée du "centenaire de la création" de "la Veuve joyeuse" de Franz Lehar à Poitiers, Marseille, Thionville, Arcachon, Perpignan, Nice & Nantes ainsi que la tournée nationale de l’opérette "Sissy" de Fritz Kreisler à Bordeaux, St Etienne, Le Mans, Tours, Nantes, Toulouse & Marseille. Il a été de nouveau invité au festival d’été d’opérettes d’Aix-les-Bains avec l’opérette "Victoria & son hussard" de Paul Abraham & à Lagny avec "Violettes impériales " de Vincent Scotto.

"La direction d’orchestre, assurée par Thierry STALLANO, était alerte et précise. Ce jeune chef sait parfaitement faire ressortir les nuances d’une partition et certains devraient s’en inspirer" Magazine l’Opérette N° 138. Février 2006.

"La direction musicale a été confiée à l’excellent chef toulousain Thierry STALLANO qui poursuit une belle carrière sur les plus grandes scènes." Compagnie Française de l’Opéra à l’Opérette. Février 2005.

"Thierry STALLANO est actuellement considéré comme l'un des meilleurs représentants de la jeune génération des chefs d'orchestre français."  Compagnie Créations CIEL

“Très musicien, tout à fait décidé dans la voie qu’il s’est choisie, ce jeune chef d’orchestre a toutes les qualités humaines et musicales pour pouvoir réaliser une belle carrière.” Dominique ROUITS


 
< Précédent